Adrien Carretero-Genevrier, lauréat 2018 d’une bourse Starting Grants du Conseil européen de la recherche (ERC)

Représentation schématique d’un des démonstrateurs à développer dans le projet SENSiSOFT

L’objectif de SENSiSOFT est de développer des processus de croissance directement sur des substrats de silicium afin d'être en mesure de définir les structures de résonance (levier, membranes, ponts, etc.) par microfabrication de silicium, en utilisant la technologie MEMS efficace, très avantageuse et de bas coût. « Notre but principal est le développement de capteurs à l'échelle nanométrique, peu coûteux et respectueux de l'environnement, permettant la mesure de minuscules changements de masse et la détection de forces, distances, mouvements, ou l'accélération, qui apporteront de nouvelles perspectives à l'industrie microélectronique», explique Adrien Carretero-Genevrier.

 

Originaire de l’Andalousie, Adrien Carretero-Genevrier est titulaire d’un doctorat en physique et chimie de matériaux de l’Université Autonome de Barcelone. Après un passage à l’Institut de Nanotechnologie de Lyon, il a rejoint en janvier 2016 l’Institut d’Electronique et des Systèmes, Montpellier, où ses travaux ont été financés par un projet Jeune Chercheur (JCJC) de l’agence nationale de recherche française (ANR).

 

À propos des Starting Grants du Conseil européen de la recherche

Les Starting Grants visent à soutenir de talentueux chercheurs, à la pointe ou en voie de l'être, désirant constituer leur propre équipe de recherche. Cette subvention cible les chercheurs prometteurs, qui ont démontré leur potentiel à se hisser au rang de leaders de la recherche. Elles soutiennent ainsi la création de nouvelles équipes de recherche d’excellence.

 Adrien Carretero-Genevrier fait partie au sein de l'IES du Groupe M2A, axe thématique NanoChemLab